ProvenceArtNews.com

Arts et culture d'Avignon à Menton

Expo - Retro


Niki de Saint Phalle

La donation 2002
Nice
Niki de Saint Phalle

Jean in my heart, 1992
Mamac Nice, donation de l'artiste, p. Muriel Anssens,Niki de Saint Phalle, Adagp


Jean in my heart, 1992, Mamac Nice, donation de l'artiste, p. Muriel Anssens, Niki de Saint Phalle, Adagp Exposition rétrospective sur cette actrice du Nouveau Réalisme à l'occasion de sa donation exceptionnelle de 170 pièces :
peintures, sculptures, oeuvres sur papier, documents originaux...
NIKI DE SAINT PHALLE La Donation - Une rétrospective
325 oeuvres de la fin des années 1950 au début du XXIe siècle représentatives des différentes périodes de l'artiste
Artiste de renommée internationale, Niki de Saint Phalle a décidé peu avant sa disparition de faire don à  la Ville de Nice d'un ensemble conséquent d'oeuvres. L'artiste s'inscrit par son geste dans la continuité d'illustres prédécesseurs tels Matisse, Chagall... Cette donation permet également d'assoir la place de cette métropole de la Côte d'Azur et consacre ses efforts vis-à-vis du milieu artistique et de la diffusion d'oeuvres contemporaines.
L'exposition rétrospective organisée par le MAMAC de Nice est l'occasion unique de saisir l'ensemble de l'oeuvre de Niki de Saint Phalle depuis ses débuts dans les années 1950 jusqu'à l'aube du XXIe siècle. Ce témoignage rendu possible par la collaboration d'autres institutions muséales et artistiques regroupe de nombreuses oeuvres permettant de comprendre son évolution créatrice : peintures, sculptures, oeuvres sur papier, documents originaux, films...
Niki de Saint Phalle y incarne une figure du Nouveau Réalisme autour de César, Arman, Yves Klein, Jean Tinguely... Ses confrontations, ses voyages, son ouverture à d'autres médias et vecteurs, l'utilisation de nouvelles techniques et de nouveaux matériaux ont influé et servi l'évolution de son propos et de ses réalisations. La mise en abîme avec la nature, l'espace, le paysage urbain et social ont donné naissance et façonné ses oeuvres en même  temps que son existence.
Au commencement étaient les assemblages  de la fin des années 1950, période de genèse et approcheRhino, 1995, Mamac Nice, donation de l'artiste, p. Muriel Anssens, Niki de Saint Phalle, Adagp formelle à travers des "tableaux-assemblage": Pas fini, Paysage de la Mort II... Puis, vinrent les "Tirs" libératoires et cathartiques, 12 Actions-tir, qui la rendirent célèbre au début de la décennie suivante. De manière concomitante, Niki de Saint Phalle entrait dans sa "Période blanche" avec White Gremlin ou Coeur de vieille bigote.
Très rapidement, apparaissaient ses Nanas et autres sculptures qui jalonnent plusieurs villes dans le monde dont la célèbre fontaine près de Beaubourg. L'engagement politique fit également partie de ses aspirations avec le tryptique  Autel OAS en 1961et le portrait bicéphale Kennedy-Krouchtchev. Cette évocation s'achève avec ses oeuvres monumentales les plus récentes, Totems, Sportifs, Muisiciens de Jazz... exposés dans le centre ville de Nice sur la promenade des Anglais.
Les sculptures de l'artiste prennent d'ailleurs  toute leur dimension dans l'ensemble cohérent et onirique du Jardin des Tarots en Toscane voisine, si proche Italie. C'est un monde merveilleux et imaginaire à l'apparence faussement enfantine dominé par les rondeurs et les couleurs vives, un univers fantastique baigné de soleil et de verdure. Ce "paradis sur terre" auquel a collaboré Botta abat ses 22 cartes comme une gifle aux parcs d'attraction contemporains et à leur superficialité.
Niki de Saint Phalle laisse un héritage dont l'abord semble-t-il facile devrait attirer un large public qui y décryptera et y découvrira peut-être ensuite une signification beaucoup plus complexe, moins évidente et néanmoins plus enrichissante.

Emmanuel Boutinard, mars 2002
Musée d'Art moderne et d'Art contemporain , Promenade des Arts
17 mars- 27 octobre 2002 tél. 04 93 62 61 62